Clément Delliaux

comédien

Clément Delliaux est comédien et danseur au sein de la Compagnie de l’Oiseau-Mouche depuis 2008. Rapidement, il rencontre le metteur en scène David Bobee avec lequel il tisse une relation artistique privilégiée. Il est interprète dans Pas de quoi crier victoire, installation – performance créée au Lieu Unique à Nantes, dans Gilles, de Cédric Orain, spectacle créé au Théâtre du Peuple Maurice Pottecher à Bussang en 2009. A cette occasion, il développe une complicité artistique intense avec le clown Gilles Defacque, son partenaire de jeu au plateau.

Il joue également dans Hamlet, de William Shakespeare, création 2010 du Groupe Rictus, la compagnie que dirige David Bobee. Le spectacle naît aux Subsistances à Lyon.

Parallèlement à ces expériences, Clément Delliaux poursuit son exploration du spectacle vivant à travers des stages : de danse contemporaine avec Pascaline Verrier, Elizabeth Tambwe, Christian Rizzo, de théâtre d’objets avec Dorothée Saysombat, Denis Athimon et Julien Mellano, entre autres.

En 2011, il retrouve Cédric Orain, en tant que metteur en scène cette fois, qui lui propose participer à Sortir du corps, succès important de la Compagnie de l’Oiseau-Mouche, d’après un montage de textes de Valère Novarina.

En 2014, Clément Delliaux retrouve Gilles Defacque, sur une invitation de ce dernier à approfondir la belle collaboration artistique entamée cinq ans auparavant à travers le spectacle Clément, et le courage de Pater Pan.

En 2018, il rejoint la distribution du spectacle déambulatoire Par la fenêtre d’Aude Denis, qui puise son inspiration dans la parole des habitants de la Cité du Pinson, labellisée dans le cadre de Bassin Minier Unesco, et l’année suivante il joue dans Les Siestes bercées, spectacle in situ mis en scène par Marie Prete.

© Aude-Marie Boudin
© Frédéric Iovino
Sortir du corps
© Frédéric Iovino
Sortir du corps
© Frédéric Iovino
Sortir du corps
© Simon Gosselin
Gilles, cabaret poétique
© Simon Gosselin
Gilles, cabaret poétique
© Simon Gosselin
Gilles, cabaret poétique